Comme toutes les méthodes qui ont un impact sur les comportements au quotidien, la méthode TOP s’acquiert par une pratique régulière. Or, comme dans toute formation, les apprenants de retour chez eux, rencontrent souvent des freins à s’entraîner dans la durée.

Le réseau de praticiens s’est réuni autour de ce thème. Son objectif : favoriser l’appropriation des apprentissages TOP et faciliter les entraînements. Les moyens mobilisés : l’échange de pratiques, l’intelligence collective et l’expérimentation. En effet, lors de cette journée du 14 mars 2020, les praticiens ont coconstruit et testé des ateliers expérientiels favorisant l’appropriation des Techniques d’Optimisation du POtentiel (TOP). 

La démarche choisie a permis aux praticiens de développer leur palette d’accompagnant et de formateur :

  • Concevoir en groupe un atelier pédagogique basé sur les TOP : en extérieur, avec un objectif défini et des coconcepteurs de profils différents.
  • Expérimenter en tant qu’apprenant TOP les ateliers conçus par les autres groupes : se mettre dans la peau de l’apprenant.
  • Intégrer le retour d’expérience pour ajuster leur fiche pédagogique.

Dans un temps limité, les sous-groupes ont travaillé sur 3 thèmes dans des lieux différents avec des contraintes de matériel et des objectifs pédagogiques divers. Par exemple : utiliser les 5 sens, développer l’esprit de groupe, travailler le physique et le cognitif….

En s’appuyant sur les TOP, les thèmes travaillés étaient :

  • Créer une relation pour permettre coopération, confiance en l’autre et entraide.
  • Développer une performance de façon durable (enchaînement de plusieurs activités).
  • S’appuyer sur des ressources ajustées pour réussir dans l’instant.

 

Ancrer les pratiques par l’expérience

Sortir du cadre et trouver des moyens simples de faire expérimenter les TOP en situation extérieure a été une expérience enrichissante pour tous. La finalité ? Adapter nos réalisations, formations, coaching en associant l’expérimentation pratique à la théorie et à l’entraînement en salle. Car c’est aussi dans l’instant et dans l’expérience « terrain » que s’ancrent les pratiques TOP.